COVID-19 and the Black community

L’absence de données COVID-19 basées sur la race au Canada nuit aux Canadiens noirs : les experts

                   

Par Olivia Bowden Global News

Publié le 2 mai 2020 à 8h00
Mis à jour le 3 mai 2020 21h43


Rachel occupe plusieurs emplois en tant que travailleuse de première ligne des services sociaux dans la région du Grand Toronto.

Récemment, après une longue journée de travail, elle a quitté son travail, est allée à l’épicerie et est retournée chez elle auprès de ses enfants. Global News a accepté d’utiliser un pseudonyme pour Rachel, car elle craint des représailles de la part de son employeur.

Cette nuit-là, elle a reçu un appel d’un collègue en pleurs – un résident dont ils s’occupaient était malade et a été envoyé à l’hôpital pour y subir un test de dépistage du nouveau coronavirus. Elle et sa collègue sont toutes deux des femmes noires, tout comme la plupart du personnel de secours et du personnel à temps partiel où elle travaille, dit-elle.

LIRE LA SUITE : Coronavirus – La ville de Toronto va commencer à collecter des données sur la race en lien avec COVID-19

Bien que son collègue l’ait appris par un autre collègue, la direction n’a rien fait pour informer le personnel qu’un résident était malade et était maintenant à l’hôpital, a déclaré Rachel.

Si la direction avait contacté le personnel pour lui dire “Hey, nous n’allons pas révéler quel résident, mais nous vous tiendrons au courant des résultats”, j’aurais été satisfaite”, a-t-elle déclaré.

Il s’agit d’un établissement où la direction ou le personnel de garde seraient disponibles pour aider les résidents si quelqu’un décidait de ne pas venir en raison d’une éventuelle épidémie de coronavirus, a-t-elle dit.

Mais le manque de transparence du personnel quant au bien-être des résidents, surtout lorsque de nombreux responsables sont capables de faire leur travail à domicile, lui donne l’impression qu’ils ne se soucient tout simplement pas de sa sécurité et de celle des autres femmes noires qui s’occupent des résidents.

“C’est décourageant”, dit-elle. “Mais quand cela arrive… ils n’ont pas la responsabilité de nous avertir de nous mettre en quarantaine ou de surveiller les symptômes.

La santé publique de Toronto commence à suivre les données basées sur la race pour COVID-19

La santé publique de Toronto commence à suivre les données basées sur la race pour COVID-19

“C’est la dévalorisation de ma vie et de la vie de mes collègues”, a-t-elle déclaré, tout en reconnaissant que les Noirs sont surreprésentés parmi les travailleurs de première ligne, qui sont les plus touchés par la pandémie de COVID-19.

Selon Rachel, il n’y a pas de reconnaissance généralisée du fait que les travailleurs racialisés se mettent en danger chaque jour, souvent dans des emplois qu’ils ne peuvent pas se permettre de quitter. En l’absence d’efforts nationaux ou provinciaux pour collecter des données permettant de déterminer si les communautés noires sont plus susceptibles d’être infectées par le coronavirus ou d’en mourir, elle dit ne pas espérer que des changements de politique puissent apporter des solutions.

L’impact du coronavirus sur les Noirs

Aux États-Unis, les données de 29 États montrent que le coronavirus a tué les Noirs américains à un rythme disproportionné, selon l’Atlantique.

Au début du mois d’avril, une analyse de l’Associated Press a révélé que 42 % des décès liés au COVID-19 aux États-Unis sont des Noirs, soit le double de leur part de la population. Les disparités en matière de santé, une plus grande chance de travailler en première ligne, un accès plus restreint aux soins de santé et la probabilité de vivre dans des quartiers surpeuplés et plus denses sont autant de facteurs qui contribuent à un taux de mortalité plus élevé, selon l’AP.

Au Canada, on n’a pas recueilli de données basées sur la race concernant les groupes touchés par COVID-19. Le service de santé publique de Toronto a annoncé le 22 avril qu’il commencerait à recueillir ces informations afin de pouvoir remédier aux inégalités en matière de santé.

 

U.S. minorities face greater risk of death from COVID-19

2:07 Les minorités américaines courent un plus grand risque de mourir à cause de COVID-19

Les minorités américaines courent un plus grand risque de décès à cause de COVID-19

LISEZ PLUS : Le coronavirus tue les Noirs américains à un rythme beaucoup plus élevé

Même sans ces données, la santé des communautés noires du Canada est depuis longtemps une préoccupation et a été exacerbée par la crise COVID-19, selon une déclaration des dirigeants noirs dans le domaine de la santé en Ontario, publiée par l’Alliance for Healthier Communities le 2 avril.

En Ontario en particulier, les recherches montrent que les Noirs sont confrontés à des obstacles à l’emploi et dépendent souvent des emplois de la gigantesque économie, qui sont plus précaires. Selon la même déclaration, les femmes noires sont plus susceptibles d’occuper des emplois de première ligne en tant que préposées aux services de soutien à la personne (PSW) ou infirmières auxiliaires autorisées, par exemple.

Une étude réalisée par l’Université Ryerson en 2009 – la plus récente disponible – a révélé que 42 % des travailleurs de soutien à la personne s’identifiaient comme une minorité visible, soit près du double de leur part de la population canadienne à l’époque.

Cette semaine, le décès d’Arlene Reid, une femme noire de 51 ans qui prodiguait des soins à domicile dans la région de Peel, près de Toronto, a suscité des commentaires du syndicat représentant les travailleurs de la santé communautaire de tout l’Ontario, qui a affirmé que les travailleurs sociaux ne recevaient pas une protection adéquate.

Pourquoi les inégalités en matière de santé existent au Canada

Les Canadiens noirs ont toujours eu des résultats de santé plus mauvais en raison d’une myriade de facteurs qui découlent tous du racisme anti-Noir – notamment le type d’emplois auxquels ils ont accès, l’endroit où ils vivent, les niveaux de revenus et le manque de ressources disponibles, a déclaré Arjumand Siddiqi, titulaire de la chaire de recherche du Canada sur l’équité en santé des populations.

“Ce que nous savons sur la relation entre la race et le

This post is also available in: Anglais

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *